Le poing américain est-il dangereux ?

Le poing américain est dangereux, on ne peux pas se cacher la vérité, c’est une arme d’attaque. Il est souvent en acier ou métal ce qui le rend résistant en cas d’impact. L’avantage du coup de poing américain, c’est que la main est protégée et le point d’impact est concentré sur une petite zone. Dans la boutique Couteau Azur, il y a un grand choix de poing américain au meilleur prix.

Eminem avec poing américain
Eminem avec poing américain – Chanteur rap

En France, le poing américain tire ses origines de la première guerre mondiale, il était associé à un poignard et utilisé comme arme de corps à corps. Malgré l’interdiction du port de cette arme par la convention de Genève, les soldats l’utilisaient malgré tout. Les modèles en plombs furent rapidement abandonnés car ils provoquaient chez les soldats le saturnisme, une intoxication sévère due au contact prolongé avec l’eau et la transpiration. Suite aux déboires de l’armée avec le saturnisme, l’acier a rapidement remplacé le plomb.
Aux états-Unis, l’arme a été rapporté par l’immigration asiatique, au début du XIX siècle. Le poing américain a été utilisé massivement dans les ghettos américain comme arme de rue. La communauté noire des états-Unis a adopté cette arme pour se défendre ou l’attaque. Le poing américain a plusieurs atouts pour séduire, il est ultra-compact, très solide et pratiquement indestructible.

Ghettos américain
Ghettos américain

Le poing américain est dangereux car c’est une arme d’attaque et violente, il peut être utilisé pour votre auto-défense comme arme de défense. L’utilisateur dans une confrontation aura un avantage certain, en utilisant cette arme au corps à corps.
Les poings américain peuvent être de différentes matières, certains sont en acier, métal, bronze, résine ou titane. L’acier ou métal inoxydable sera utile par tous les temps, car l’inoxydable est résistant à la pluie.

La main est protégée du choc lors de l’impact, c’est une prolongation du squelette car il l’entoure. Parfois le poing américain est renforcé par du métal, cela peut prendre la forme de motifs, ce qui le rend encore plus dangereux.
La forme du poing américain varie, de forme standard à plus extravagant. On peut trouver des têtes avec motifs, inscription religieuse, de style cow-boy, propos haineux ou au contraire décalé, par exemple sur l’amour : love.
L’épaisseur du poing américain est différente en fonction de chaque modèle, bien entendu plus il sera épais, et plus il sera résistant. Le titane est la matière par excellence pour le poing américain.
Voici quelques exemples de poings américain, n’hésitez pas à visiter la boutique en cliquant sur l’image ci-dessous.

Poing américain
Différents types de poings américain

Différents accessoires peuvent être intégrés au poing américain comme par exemple, des systèmes d’attache au porte-clé. Le poing américain porte-clé est intéressant, si vous le voulez compact et pratique à transporter, il sera votre idéal.
Il peut être aussi équipé d’un décapsuleur. Original et design, le poing américain décapsuleur sera votre favoris si vous aimez le côté multifonction.
On peut trouver aussi des poings américains équipés de pâte en métal, qui permet de le fixer sur la ceinture, pratique.

La loi française définie le poing américain comme une arme blanche de 6 ème catégorie, la vente et la possession chez soi est autorisée. Le consommateur doit être majeur et sensibilisé aux dangers du poing américain. Le port et le transport sur soi est strictement interdit, sauf motif légitime.
La France reste un pays qui autorise partiellement la détention des poings américain usa.

Merci de cliquer sur j’aime pour recevoir mes prochains articles.

La meilleure façon d’entretenir un couteau de survie

entretenir un couteau de survie
entretenir un couteau de survie

Sur le site Couteau Azur, il y a un grand choix de poignard et de couteau survie au meilleur prix !

La meilleure façon d’entretenir un couteau de survie, en condition extrême, c’est tout d’abord de ne jamais abandonner son compagnon Le Couteau. En effet, c’est l’élément indispensable pour se nourrir et se protéger. Je vais vous expliquer dans ce blog les différentes techniques pour l’entretien de son couteau. La difficulté est l’environnement hostile qui rend par exemple, un banal affûtage très complexe.

En pleine nature, le type de votre couteau poignard est déterminant. Il existe le couteau de chasse, couteau militaire ou couteau de survie. Chacun ont des particularités différentes :

Le couteau de chasse
C’est le minimum pour la survie, il est très pratique car sa lame est imposante mais dépourvue de cran, ce qui est plus embêtant en condition extrême.

Couteau de chasse
Couteau de chasse

Le couteau militaire
La lame est plus évoluée et crantée sur le dos. Grace à sa scie crantée, cela lui permet de couper les branches pour la fabrication par exemple d’un camp de survie.

poignard avec scie dentée
poignard avec scie dentée

Le couteau de survie
L’avantage du couteau de survie est qu’il équipé de différents accessoires ; comme une boussole, ou kit de survie comprenant fil de peche, allumettes, hamecon et autres. L’inconvénient est que le manche est souvent creux pour accueillir les différents accessoires de survie, il est fragilisé.

couteau de survie
couteau de survie

La lame doit être parfaitement affûtée. La chasse sera d’autant plus facilitée avec un couteau idéalement affûtée et en parfait état. La meilleure façon d’entretenir un couteau de survie serait de chercher des pierres dans la nature, les pierres style galet qu’on retrouvent dans les cours d’eau, ont un grain très fin ce qui permet l’affûtage du tranchant de votre couteau. Les galets sont de nature à être l’idéal pour votre couteau, l’eau avec l’érosion les a rendu parfaitement lisse. L’autre technique plus rudimentaire serait d’utiliser votre ceinture en cuir. Le cuir permet l’affutage du couteau. Malheureusement cette technique sera obsolète si vous n’avez pas de ceinture sur vous. Veuillez consulter cet autre article de blog survivre en forêt, la survie en milieux hostile.

Il faut bien faire attention à protéger votre couteau des conditions climatiques. L’eau est très nocive car elle provoquera de la rouille sur votre matériel de survie.
La meilleure façon d’entretenir un couteau de survie c’est de le protéger, en évitant absolument qu’il soit au contact d’une zone humide. Le couteau poignard devra toujours être rangé dans son fourreau étui, bien entendu que si vous avez cet accessoire. Pour la survie en zone sauvage, il est conseillé d’avoir un couteau d’une longueur minimale de 35 cm pour plus de confort.

Couteau de survie et l'eau
Couteau de survie et l’eau

A présent, vous êtes informés sur la façon d’entretenir votre couteau en toute sérénité.
Merci de cliquer pour trouver différents couteaux poignards de survie.
N’hésitez pas à partager vos commentaires et à cliquer sur j’aime.

Mathieu Morice de Couteau Azur
Blogger relation client

Histoire de la coutellerie

Vous recherchez un couteau de qualité ? Couteau Azur est un revendeur de couteau en import export depuis plus de 10 ans !

L’histoire de la coutellerie a débuté pendant la préhistoire, les hommes préhistoriques ont inventé un couteau rudimentaire fait de pierre silex pour la lame, et le manche était souvent fabriqué avec des ossements d’animaux ou bois.

Couteau taille de pierre
Couteau taille de pierre

La taille de pierre a été le déclencheur de la fabrication artisanale du couteau.
Il faut savoir que les lames en silex avait un tranchant plus précis et plus pénétrant, contrairement à nos lames de couteaux actuelles. La structure moléculaire du silex est plus dense ce qui lui permet un tranchant d’une finesse remarquable.
Pendant l’antiquité, le couteau s’est amélioré. L’acier a été utilisé abondamment remplaçant les lames en silex par des lames beaucoup plus résistantes.

La coutellerie antique a dévoilé un nouveau métier, le forgeron artisan, qui fabriquait des couteaux de plus en plus perfectionnés. Le métal feuillet et le métal damas, deux techniques métallurgique qui deviennent incontournable. Voici quelques exemples de poignard damas, le prix est naturellement plus élevé qu’un poignard de type standard, mais le travail sur la lame est bien plus important. Les couteaux deviennent plus maniables tout au long de l’histoire de la coutellerie.

Le forgeron
Le forgeron

Les armes du moyen age étaient primordiales pour la survie des peuples, la métallurgie permettait la fabrication de dagues, couteaux, armure, armes de jet… Les moulins produisaient des armes de guerre ou de chasse.

Pendant la période industrielle, ce sont les manufactures d’armes qui se sont développées pour faire face à la demande massive. La célèbre manufacture d’arme de Saint Etienne (MAS) équipe nos soldats de fusil FAMAS ; Fusil d’Assault de la MAnufacture de Saint Etienne.

Manufacture de Saint Etienne
Manufacture de Saint Etienne

De nos jours, l’artisan forgeron n’a pas beaucoup évolué, il a gardé les techniques ancestrales. Malheureusement, ce métier a tendance à disparaître. L’industrie de masse à grande échelle prend le relais dans l’histoire de la coutellerie.

Mathieu Morice de Couteau Azur
Blogger relation client

Les meilleurs couteaux de poche ?

Les meilleurs couteaux de poche sont visibles sur le site Couteau Azur. Quel couteau pliant performant ? solidité ? Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte pour trouver la perle rare.

L’achat d’un couteau de poche doit être réfléchi et beaucoup de consommateurs imaginent que prendre des couteaux de marque les rassureront sur la qualité, mais ce n’est pas aussi simple. Les marques de couteaux délocalisent l’assemblage dans les pays asiatiques.
Si vous recherchez un couteau de l’origine du pays de fabrication, il faudra allez voir un artisan coutellier qui fabrique de manière artisanale.
Le matériau du couteau est le facteur le plus important dans son choix, par exemple le titane est un bon compromis. Le système d’ouverture blocage lame doit être choisi avec soin. Les meilleurs couteaux de poche doivent vous convenir de part sa longueur et sa masse. Une lame épaisse sera plus résistante. On trouve des lames en acier, alliage, céramique.
La sélection doit être rigoureuse pour trouver les meilleurs couteaux de poche, le prix est un facteur à prendre en compte, pourquoi mettre un prix élevé ? Peu importe pour bien choisir, c’est la qualité du couteau qui est primordial. C’est à vous de savoir dans quel catégorie vous appartenez, le collectionneur de couteau qui souhaite débuter une collection originale, le chevronné de la survie, ou le consommateur averti ?

Le meilleur couteau de survie

Le meilleur couteau de survie est en vente dans la boutique Couteau Azur, il est dans l’idéal un poignard couteau léger et pratique avec une grande résistance. La matière de la lame est très importante. Il existe des couteaux de survie en titane qui les rendent pratiquement indestructible. La matière du manche doit supporter des climats extrêmes, le minimum du matériel pour un aventurier est un couteau de survie.

Les techniques de survie de Man vs Wild : seul face à la nature, montre particulièrement l’intérêt d’avoir un couteau de survie. Bear Grylls, ancien commando militaire, le manie avec une grande dextérité.
Je me suis souvent posé la question, quel serait le meilleur couteau de survie à acheter ? le choix doit être judicieux et correspondre à vos besoins, et le prix est important en essayant de trouver le meilleur rapport qualité prix.
Le couteau poignard doit être accompagné de différents accessoires très pratique en condition extrême ou camping, on y trouve en plus de l’étui des bracelets para-corde, pierre ou boussole outdoor intégrée.

C’est la combinaison de ses différents éléments qui vous permettront de choisir le meilleur couteau de survie à acheter. Il faut faire le bon choix.

Pierre pour aiguiser un couteau ?

Sur Couteau Azur, vous trouverez du matériel adapté à l’affûtage ou l’aiguisage.

La pierre est l’outil indispensable pour un tranchant parfait. Le couteau ou autre lame doit être tenu fermement à la main. Il faut trouver le bon angle pour un aiguisage et un affûtage précis, l’idéal est un angle de 20 degrés. La régularité de l’aiguisage optimisera son tranchant.

Plusieurs pierres pour aiguiser un couteau existent de grain fin, moyen ou gros ; il faudra les utiliser avec parcimonie en fonction de la lame du couteau, en effet une lame à l’acier trop tendre n’aura aucune utilité avec une pierre de grain trop fin.

Il ne faut pas confondre affûtage et aiguisage. L’affûtage est la manière d’affûter le coté de la lame du couteau, l’aiguisage est la manière d’aiguiser la pointe de la lame du couteau.
Il faut se renseigner sur la manière d’utiliser sa pierre pour aiguiser un couteau, lisez le mode d’emploi avant de commencer. Parfois, elle peut être lubrifiée à l’eau comme la pierre en diamant ou en granit, les pierres à aiguiser d’origines américaines ou indiennes sont lubrifiées à l’huile recouvertes d’une fine couche.
Testez le tranchant du couteau avec une feuille, si ce n’est pas concluant recommencer l’opération d’affûtage.

Lorsque l’affûtage et l’aiguisage sont terminés, n’oubliez pas de rincer à l’eau claire sa pierre à aiguiser un couteau, cela éliminera ainsi les particules de pierres. Il vous suffira ensuite de la laisser sécher dans un endroit sec, ne la ranger pas surtout mouiller car elle va moisir. Sachez qu’il vous faudra de la pratique pour affûter correctement une lame de couteau.

Dans la boutique Couteau Azur, vous trouverez du matériel d’affûtage au meilleur prix.

Survivre en forêt, la survie en milieux hostile

Pour la survie, Couteau Azur propose un grand choix d’armes blanches, comme le poignard, couteau ou encore une machette.

Tout le monde pourrait un jour se retrouver pris au piège dans un milieu hostile comme la foret, pourquoi hostile ? En effet notre mode sédentaire serait complètement déboussolé par un lieu inconnu privé de nos besoins primaires.

  • L’hydratation

En effet le corps humain peut supporter jusqu’à 14 jours de jeune total juste avec de l’eau. C’est le besoin primordial pour survivre. L’eau représente 70 % du poids total d’un homme.
Pour trouver de l’eau en forêt, il suffit d’observer les déniveler du terrain ainsi que le bruit ambiant. ils peuvent indiquer la présence de cours d’eau par l’observation ou l’écoute.

La solution pour survivre en forêt est aussi de récupérer l’eau de pluie sur les plantes, ou de confectionner un récipient avec des feuilles végétales.
La méthode commando est de creuser un trou d’environ 15 cm de profondeur et de placer un récipient au fond du trou, et ensuite il faut recouvrir le trou de large feuille végétale. Il faut attendre 24H et retirer les feuilles recouvrant le trou, le récipient contiendra de l’eau du à la condensation.
En dernière étape, il faut bien penser à purifier l’eau car elle peut contenir des bactéries, il suffit de faire bouillir l’eau par l’allumage d’un feu (voir étape 4). S’il est impossible de faire bouillir l’eau, il suffira de filtrer l’eau avec un tissu.

  • L’alimentation

Il suffit pratiquer la chasse du petit gibier avec la fabrication de piège, ou le ramassage de petits fruits dans la foret. La règle primordiale pour survivre en foret est d’économiser vos forces et d’éviter les gestes inutiles, mieux vaut marcher que courrir. Dans l’idéal si vous êtes équipé d’un couteau, la fabrication d’un harpon sera le bienvenu, mais il faudra se montrer adroit. La construction du harpon est relativement simple, il faudra ficeler votre couteau avec des lanières végétales sur un bâton de bois droit. Le harpon doit être tenu fermement et le lancer droit à une distance de maximum 2 à 5 mètres du petit gibier.

  • Le sommeil, se reposer

Pour survivre en foret il faut dormir et se reposer, il suffira de confectionner un abri avec des branchages, si possible mettre l’abri en hauteur pour éviter les nuisibles. La paracorde vous sera très utile si vous êtes équipé, les para-parachutistes les utilisent pour la survie pour fabriquer des abris, ils servent d’attache résistante.

Si vous n’avez pas un sommeil récupérateur, vos forces s’épuiseront très vite et vous ne pourrez plus chasser.

  • L’orientation, se diriger

La boussole est bien entendu le matériel le plus favorable pour se diriger, il faudra suivre toujours la même direction. Pour retrouver sa direction sans boussole et si le ciel est dégagé, il faut suivre l’étoile polaire de nuit, elle se trouve entre la petite et la grande ourse. L’orientation est très compliquée en foret car il y a peu de visibilité.

Dans l’idéal, pour survivre il faut avoir un équipement complet, comme par exemple une machette, un poignard ou tout simplement un couteau. Dans notre boutique Couteau Azur en ligne, nous proposons un vaste choix d’arme blanche.